Annonce

Les commentaires sont clos.

Soutenance de thèse : Cédric Blanchard - Laboratoire Le2i

26 Septembre 2012


Catégorie : Soutenance de thèse


"Etude morphologique et métrologique des sinus de Valsalva par traitement d'images tomographiques".

Soutenance de thèse le vendredi 28 septembre 2012 à 9h30 à l'amphithéâtre RT du site universitaire d'Auxerre.

Le jury sera composé de :

  • Pr Mireille Garreau, Université de Rennes 1, Rapporteur
  • Pr Nicole Vincent, Université Paris Descartes, Rapporteur
  • Pr Atilla Baskurt, INSA de Lyon, Examinateur
  • CR CNRS Frédérique Frouin, Université Pierre et Marie Curie, Examinateur
  • Pr Yvon Voisin, Université de Bourgogne, Directeur de Thèse
  • MCF Tadeusz Sliwa, Université de Bourgogne, Encadrant

L'objectif de cette thèse est l'élaboration et l'application de traitements d'images pour permettre une étude objective et fiable des sinus de Valsalva, importantes cavités de la base de l'aorte. Les méthodes proposées s'appliquent aux séquences ciné-IRM et aux examens de scanner sans qu'il n'y ait à modifier le paramétrage entre deux examens. 

Pour cela, nous avons d'abord étudié la morphologie de cette zone anatomique puis détaillé les différentes propriétés communes à toutes les images de sinus. Ceux-ci font en l'occurrence partie des principaux organes clairs et peu mobiles. Nous avons donc développé un algorithme qui détecte ces éléments et caractérise chacun d'entre eux par une trajectoire unique. Divers outils de morphologie mathématique ont été utilisés à cet occasion, tout comme pour l'extraction du contour des sinus dans chaque image.

L'étape de segmentation repose elle sur la reconstruction géodésique, qui s'avère plus efficace et surtout plus robuste que l'usage de contours actifs usuels. L'intérieur des sinus forme un domaine simplement connexe et étoilé. Grâce à ce postulat, nous avons conçu une nouvelle reconstruction, nommée transformée en aurore, qui limite la propagation des intensités aux supports radiaux et présente les résultats dans un repère polaire pour une meilleur lecture des contours.

Les points caractéristiques des sinus ont également été détectés, par étude de rayons et détermination de points dominants. Ces points fournissent les éléments nécessaires à une mesure automatique des sinus, mesure cohérente avec les mesures actuellement réalisées manuellement et les variations intra et inter-observateurs de celles-ci.

D'autres outils sont enfin esquissés pour modéliser le contour par coniques, classer les images d'examens cinétiques en fonction du moment du cycle et suivre le mouvement des valves dans ces mêmes examens.

L'ensemble de ces travaux ont amené à la réalisation d'un logiciel d'aide au diagnostic qui intègre nos méthodes et dont l'interface est également présentée dans le mémoire.