Vous êtes ici : Accueil » Réunions » Réunion

Identification

Identifiant: 
Mot de passe : 

Mot de passe oublié ?
Détails d'identification oubliés ?

AS Analyse de Scènes COuleur Fixes Et Dynamiques

Nous vous rappelons que, afin de garantir l'accès de tous les inscrits aux salles de réunion, l'inscription aux réunions est gratuite mais obligatoire.

Inscriptions closes à cette réunion.

Inscriptions

3 personnes membres du GdR ISIS, et 0 personnes non membres du GdR, sont inscrits à cette réunion.
Capacité de la salle : 30 personnes.

Instructions pour une demande de mission par le GdR ISIS

Le GdR ISIS prend en charge les déplacements des organisateurs des réunions et des orateurs. Le GdR prend aussi en charge les déplacements des participants aux réunions membres d'un laboratoire adhérent du GdR dans la limite d'un doctorant et d'un permanent par laboratoire académique et par réunion, ou d'une personne par adhérent du club des partenaires et par réunion.

La plus grande partie du budget du GdR ISIS est consacrée à la prise en charge de ces missions. Pour que le GdR puisse financer le plus grand nombre de réunions, les participants à ces réunions sont vivement incités à choisir les billets les moins chers. Seuls les billets de train ou d'avion en deuxième classe, non échangeables et non remboursables sont pris en charge. Le GdR se réserve le droit de refuser une demande de billet dont le prix excède la moyenne des prix couramment pratiqués pour le trajet de la mission.

Pour le transport et pour l'hébergement, vous êtes priés d'utiliser le portail SIMBAD du CNRS si vous en avez la possibilité. Cela est en particulier obligatoire si vous êtes membre d'une unité CNRS (UPR, UMR, UMI, URA, FRE). Les réservations d'hôtel sont possibles si la réunion dure plus d'une journée ou si le lieu d'habitation le justifie. Dans le cas où le laboratoire n'est pas une unité CNRS, merci d'envoyer votre demande de prise en charge de la mission à l'adresse DR01.SoutienUnites@cnrs.fr en précisant que la mission relève du GdR ISIS. Si vous utilisez votre véhicule personnel pour une distance supérieure à 300 kilomètres (aller+retour), le GdR ISIS ne rembourse pas vos frais de transport.

Les demandes de mission et les réservations sur le site SIMBAD doivent impérativement être effectuées au moins deux semaines avant la date de la mission.

Aucun remboursement de frais de transport ou d'hôtel avancés par l'agent ne peut plus être effectué au retour de la mission.

Annonce

L'objectif de cette action est de se consacrer aux modèles et algorithmes permettant une analyse de scènes fixes et dynamiques dans le cadre spécifique des images couleur. Cette deuxième journée se focalise sur l'utilisation des informations chromatiques pour caractériser le mouvement dans les scènes dynamiques et le suivi d'objets déformables. Il s'agira de faire un état de l'art sur la manière dont les informations chromatiques peuvent être utiles pour caractériser le mouvement, par exemple à travers la mise en correspondance inter images et images-modèles, l'extraction de primitives, la modélisation du mouvement, la fusion d'informations.
La fin de la réunion sera consacrée également à un point d'avancement sur la rédaction d'un ouvrage collectif sur l'imagerie couleur.

Programme

Résumés des contributions

Exploration automatique d'une scène complexe selon le modèle biologique

Rémy Scaramuzzi, Frédérique Robert-Inacio (ISEN Toulon)

Dans le cadre du développement d'un oeil électronique, plusieurs fonctionnalités du système visuel humain ont été reproduites. L'oeil électronique est un substitut à l'oeil humain directement relié au cerveau. Il est constitué d'une caméra assurant l'acquisition des images, d'une partie mécanique permettant de mouvoir la caméra et d'une partie électronique pilotant l'ensemble et effectuant le traitement des images.
Le tout premier traitement opéré par la carte électronique consiste en un ré-échantillonnage radial des images autour d'un point de focalisation. Cette opération a pour but de restituer à partir de l'image de la caméra, une image beaucoup plus proche de l'image perçue au niveau de la rétine. Cette image est ensuite traitée de manière à déterminer des points d'intérêt. Ainsi, tout comme l'oeil humain qui procède en se focalisant par saccades en un certain nombre de points d'intérêt, l'oeil électronique va explorer une scène complexe en se focalisant successivement en plusieurs points d'intérêt, déterminés sur l'image ré-échantillonnée.

Suivi 3D, détection de chutes et étude du comportement, des patients à domicile par corrélation combinée à la logique floue

M. Elbouz, A. Coum, M. Mkhinini et A. Alfalou (ISEN Brest, Département opto-électronique)

Le maintien à domicile des personnes âgées (et/ou des malades) devient un enjeu crucial de nos jours. En effet, l'augmentation de l'espérance de vie des personnes âgées accompagnée d'une amélioration de leurs conditions de santé rendent inopportunes leur placement dans des centres médicalisés (souvent rares et très coûteux). De plus, ces personnes expriment de plus en plus le souhait de rester à leur domicile. Cependant, cette catégorie de population nécessite une surveillance constante et rapprochée pour éviter les problèmes liés à des chutes, des dégradations rapides de leurs conditions de santé, ...
Dans cette optique, nous proposons et validons un premier prototype de système de surveillance vidéo (basée sur la corrélation : VLC et JTC). Une composante importante du système est sa capacité à étudier le comportement et à suivre le patient (un suivi 3D dans une pièce) et ne se limite pas à la simple détection d'une chute. En effet, le patient peut se retrouver dans le cas de non chute mais dans l'incapacité de déclencher une alarme (un malaise). Pour répondre à tous ces besoins, nous utilisons et combinons les différentes décisions prises par plusieurs capteurs (décision bas niveaux) grâce à une technique adaptée de l'intelligence artificielle : la logique floue (décision haut niveau). A noter que le système proposé est entièrement intrusif (ne nécessitant pas le port des capteurs, ...), et de plus qu'il est compatible et complémentaire avec les autres systèmes développés dans le cadre de l'habitat intelligent.

Real-time protection of color video

Zafar SHAHID (ICAR, LIRMM Université Montpellier)

With the inundation of surveillance cameras to the security prone modern world, the privacy has become an important issue. Encryption can be used to restrict the access to this visual content. It is not only the luma component which is important to encrypt. Rather the chroma is also crucial for protection, since chroma component can also be used for many image processing tasks like object detection, motion tracking etc. Selective encryption (SE) may be used for protection of color information in the video. It is important to fulfill the real-time constraints, which includes: 1) no change in bitrate of encrypted video, 2) should use minimal extra processing power, 3) encryption bitstream should be format compliant to the respective video standard. SE will be explained with help of simulation results based on H.264/AVC and AVS bitstreams for benchmark video sequences.

Classification spatio-colorimétrique d'images couleur

Cindy Torres (laboratoire LISA, Université d'Angers)

Nous proposons une nouvelle méthode de segmentation non supervisée d'images couleur prenant en compte à la fois l'information spatiale et l'information couleur au travers d'une matrice de probabilité de voisinage spatial compacte (SNPM). Afin de surmonter les problèmes d'espace mémoire liés à l'analyse d'histogrammes multidimensionnels, la SNPM est construite à partir d'histogrammes compacts et contient toutes les probabilités non nulles de connexité spatiale entre les différentes couleurs présentes dans l'image, dans un voisinage donné. La classification est effectuée par une analyse hiérarchique d'histogrammes couleur au moyen d'un étiquetage en composantes connexes 3D et d'une distance spatio-colorimétrique calculée à partir de la SNPM. Une application à la segmentation d'images naturelles de végétaux sera présentée.

Détection des deux-roues motorisés dans le trafic par traitement d'image - suppression des ombres

Amandine Soury et Christèle Lecomte (LITIS Université Rouen)

Dans ces travaux, nous présentons une méthode de détection des deux-roues motorisés dans le trafic par traitement d'image à partir d'une caméra fixe. Notre objectif est de développer une méthode permettant de supprimer les difficultés spécifiques à la prise de vue de scènes routières (éclairement variable, ombres, ...).
Il existe plusieurs méthodes de suppression des ombres utilisant différents espaces colorimétriques (YUV, HSV, IHLS), l'étude du gradient est également utilisée. Ces méthodes sont des méthodes paramétrables. Une autre méthode est également utilisée, elle permet de générer une image invariante, c'est-à-dire sans variation de luminosité et donc sans ombre.

Critère quaternionique basé sur la teinte pour l'extraction ciblée de couleur spécifique

Frédéric Petit (SIC Université Poitiers)

Nous allons présenter une méthode d'extraction de zone de couleur spécifique dans une image couleur. Les méthodes usuelles de segmentation et de détection de contours couleurs réalisent un traitement global de l'image. Ainsi, toutes les zones d'une image sont détectées. L'image entière est divisé en plusieurs régions par des pixels labelisés, ou par des frontières dans le cas d'une détection de contours.
Notre propos est d'extraire uniquement des régions spécifiques partageant un même attribut colorimétrique spécifique, autrement dit partageant une même gamme de couleur basée sur la teinte. Une transformation géométrique quaternionique dans l'espace RGB est utilisée. Un axe chromatique spécifique est défini. A partir de cet axe, un critère permet la définition d'un sous-espace couleur dans l'espace RGB s'appuyant sur une interprétation HSI quaternionique des vecteurs RGB. Nous verrons pour finir une application à l'extraction de poissons de couleur uni dans une séquence vidéo sous-marines.

Fusion d'attributs visuels par fonctions de croyance appliquée au suivi d'objets dans des vidéos couleur

John Klein (LAGIS Université Lille 1)

En vision par ordinateur, un élément de la scène peut être caractérisé à l'aide d'un algorithme d'extraction d'attributs. Ces attributs permettent d'avoir une représentation de la "forme" ( au sens de la reconnaissance des formes) de l'objet dans un espace plus pertinent, i.e. dans lequel elle sera plus facilement discriminable.
La nature des attributs est variable (couleur, texture, morphologique ou mouvement si la dimension temporelle est disponible). En comparant les attributs extraits avec d'autres connus a priori, chaque algorithme d'extraction permet de reconnaître, dans certaines limites, un élément de la scène. Il peut donc être intéressant de considérer chacun d'entre eux comme une source d'informations. L'information commune à ces sources peut alors être captée par le truchement d'une méthode de fusion d'information telle que la théorie des fonctions de croyance. Nous présenterons ainsi une méthodologie d'un tel procédé et un exemple d'application en suivi d'objets.

Modélisation, rendu et animation d'images en couleur

Bernard Perroche (LIRIS Université Lyon 1) et Samuel Delepoulle (LISTIC Université Littoral Côte Opale)

Les différentes méthodes de rendu d'images de synthèse reposent sur la simulation des interactions entre lumière et matière. Ceci suppose de modéliser et de représenter comment une source distribue de la lumière, comment cette lumière se comporte lorsqu'elle rencontre des objets (réflexion, réfraction, diffusion, ...) et comment les rayons lumineux se propagent.
Après une rapide présentation des modèles utilisés dans ce domaine, nous présenterons les solutions les plus courantes pour simuler les échanges de lumière dans une scène et finalement produire des images de synthèse. Ceci impose de tenir compte de l'information chromatique non seulement au niveau de l'image (image HDR) mais aussi dans l'ensemble du processus de rendu (rendu spectral). A l'extrémité du processus, l'image est perçue par le système visuel humain. Certaines caractéristiques perceptives peuvent être prise en compte dans les algorithmes de rendu. Enfin, la production de vidéos d'image de synthèse (animation) repose essentiellement sur la réalisation de séquences d'images. Chacune des images de la séquence est généralement traitée indépendamment des autres et ceci impose de nouvelles contraintes faisant émerger deux familles d'algorithme de rendu. Certaines méthodes ont pour objectif le temps réel (au minimum 25 images par secondes), d'autres visent le photo-réalisme indépendamment du temps de calcul.

Date : 2010-10-07

Lieu : Telecom Paris Tech, amphi Jade


Thèmes scientifiques :
B - Image et Vision

Inscriptions closes à cette réunion.

(c) GdR 720 ISIS - CNRS - 2011-2018.