Vous êtes ici : Accueil » Réunions » Réunion

Identification

Identifiant: 
Mot de passe : 

Mot de passe oublié ?
Détails d'identification oubliés ?

Systèmes de Vision Grand Angle, Multi-Caméra et Plénoptique

Nous vous rappelons que, afin de garantir l'accès de tous les inscrits aux salles de réunion, l'inscription aux réunions est gratuite mais obligatoire.

Inscriptions closes à cette réunion.

Inscriptions

26 personnes membres du GdR ISIS, et 27 personnes non membres du GdR, sont inscrits à cette réunion.
Capacité de la salle : 58 personnes.

Instructions pour une demande de mission par le GdR ISIS

Le GdR ISIS prend en charge les déplacements des organisateurs des réunions et des orateurs. Le GdR prend aussi en charge les déplacements des participants aux réunions membres d'un laboratoire adhérent du GdR dans la limite d'un doctorant et d'un permanent par laboratoire académique et par réunion, ou d'une personne par adhérent du club des partenaires et par réunion.

La plus grande partie du budget du GdR ISIS est consacrée à la prise en charge de ces missions. Pour que le GdR puisse financer le plus grand nombre de réunions, les participants à ces réunions sont vivement incités à choisir les billets les moins chers. Seuls les billets de train ou d'avion en deuxième classe, non échangeables et non remboursables sont pris en charge. Le GdR se réserve le droit de refuser une demande de billet dont le prix excède la moyenne des prix couramment pratiqués pour le trajet de la mission.

Pour le transport et pour l'hébergement, vous êtes priés d'utiliser le portail SIMBAD du CNRS si vous en avez la possibilité. Cela est en particulier obligatoire si vous êtes membre d'une unité CNRS (UPR, UMR, UMI, URA, FRE). Les réservations d'hôtel sont possibles si la réunion dure plus d'une journée ou si le lieu d'habitation le justifie. Dans le cas où le laboratoire n'est pas une unité CNRS, merci d'envoyer votre demande de prise en charge de la mission à l'adresse DR01.SoutienUnites@cnrs.fr en précisant que la mission relève du GdR ISIS. Si vous utilisez votre véhicule personnel pour une distance supérieure à 300 kilomètres (aller+retour), le GdR ISIS ne rembourse pas vos frais de transport.

Les demandes de mission et les réservations sur le site SIMBAD doivent impérativement être effectuées au moins deux semaines avant la date de la mission.

Aucun remboursement de frais de transport ou d'hôtel avancés par l'agent ne peut plus être effectué au retour de la mission.

Annonce

Thème B Image et Vision, Axes 1 & 2

Date : 18 novembre 2015

Organisateurs :

Guillaume CARON (MCF, MIS-UPJV), Cédric DEMONCEAUX (PR, LE2I- Univ. Bourgogne Franche-Comté) et François Goudail (PR, Institut d'Optique)

Thèmes :

L'objectif de cette journée est de rassembler les acteurs de la vision à champ de vue non conventionnel en France. Depuis une quinzaine d'années, la vision omnidirectionnelle est l'apanage d'académiques mais de plus en plus de caméras catadioptriques font leur apparition sur le marché, montrant un début de démocratisation de ce type de caméra et ouvrent un nombre important d'applications qu'il reste à envisager. Alors que la modélisation des caméras omnidirectionnelles centrales a été largement étudiée, la géométrie à point de vue non central continue de stimuler la recherche. La combinaison de plusieurs caméras de ce type, ou de types complémentaires, pour augmenter le champ de vue ou l"échantillonner différemment est un autre axe de recherche d'actualité avec, en particulier, l'étude de la vision plénoptique. L'ensemble de ces thèmes sera abordé à travers un panel d'orateurs invités ainsi que quelques présentations supplémentaires, sélectionnées sur la base d'un résumé à transmettre aux organisateurs, dans le but d'avoir la meilleure représentation possible des différents acteurs du domaine en France.

Dates importantes :

Programme

Résumés des contributions


Invitations


Cinéma 3D et immersif à partir d'images réelles

Frédéric Devernay (CR INRIA, Grenoble)

Résumé : La problématique des panoramas vidéo et des panoramas vidéo 3D est abordée: captation, traitement, affichage. Les solutions actuelles ne sont pour l'instant pas satisfaisantes (basse résolution, mauvaise 3D, artefacts), et nous détaillerons quels moyens mettre en oeuvre pour résoudre ces différents problèmes.

Vision grand angle en infrarouge refroidi

Guillaume Druart (IC, ONERA, Palaiseau)

Résumé : l'ONERA réfléchit depuis plusieurs années au concept d'oeil infrarouge cryogénique. Par l'intégration de fonctions optiques dans un cryostat, enceinte sous vide traditionnellement réservée aux détecteurs infrarouges refroidis à des températures cryogéniques, nous pouvons envisager la réalisation de système grand champ très simple et miniaturisé. L'intégration de fonctions optiques dans le cryostat permet également d'ajouter des fonctions d'imagerie avancées telles l'imagerie 3D et l'imagerie multispectrale. L'ONERA fera un bilan de ces différents travaux de recherche par la présentation de plusieurs réalisations.

Les besoins en vision en sécurité urbaine

Jean-François Goudou (Ingénieur, Thalès, Palaiseau)

Résumé : L'usage de caméras dans un contexte de sécurité urbaine est multiple : vidéo-protection, lecture de plaques minéralogiques, supervision d'événements sportifs ou culturels, investigation judiciaire.

Dans ce cadre, les caméras classiques (standard ou Pan-Tilt-Zoom) peuvent parfois être appuyées par d'autres types de caméras. Cette présentation montrera un panorama des besoins en vision dans le contexte de la sécurité urbaine, et en quoi les caméras existantes et futures peuvent y répondre.

Utilisation de la vision grand angle pour la commande de robots sériel, parallèle et mobile

Youcef Mezouar (PR, Institut Pascal, Clermont-Ferrand)

Résumé : Nous présentons quelques exemples d'utilisation de la vision grand angle pour la commande de systèmes robotiques. Pour les robots sériel et parallèle, nous montrons comment les méthodes classiques d'asservissement visuel sont transposables aux cas de la vision grand angle. Nous montrons également une stratégie de navigation de robots mobiles utilisant comme seul capteur une caméra grand angle.

Les caméras omnidirectionnelles devraient équiper tous les robots mobiles. Pourquoi ?

El Mustapha Mouaddib (PR, MIS, Amiens)

Résumé : Les caméras omnidirectionnelles ont fait l'objet d'une attention toute particulière durant les 2 décennies précédentes. Plus qu'un effet de mode, cette attention trouve ses raisons dans les nombreux avantages que ces caméras offrent par rapport aux caméras perspectives et grand angle pour les tâches de navigation de robots mobiles. Cet exposé le confirmera à travers plusieurs exemples de travaux de recherche et justifiera ainsi pourquoi au MIS (notre laboratoire), les robots mobiles sont plus que jamais équipés avec ces caméras.


Contributions


Détection de personnes dans les images omnidirectionnelles

Marouane Boui (IBISC — Université d'Evry)

Résumé : Les caméras omnidirectionnelles permettent d'augmenter de manière significative le champ de vue. Elles sont depuis cette dernière décennie couramment utilisées dans de différentes applications de la vision par ordinateur. Néanmoins, l'utilisation de ces caméras engendre des distorsions dont il faut tenir compte lors du traitement d'image. Nos travaux portent sur la détection de personne avec ce type de capteurs. Nous proposons dans ce travail un algorithme de détection de personnes, basé sur l'utilisation de l'histogramme orienté du gradient, adapté aux images omnidirectionnelles. En effet, les algorithmes de traitement et d'analyse d'images conventionnelles ne sont pas adaptés à la géométrie des images omnidirectionnelles. Les résultats obtenus montrent qu'une adaptation de la métrique pour le calcul du gradient, ainsi que de la base de données utilisée pour la détection, permet une détection robuste de personnes dans des images omnidirectionnelles.

Calibrage de caméra plénoptique focalisée

Charles-Antoine Noury, Céline Teulière, Michel Dhome (Institut Pascal, Clermont-Ferrand)

Résumé : Lors de notre exposé, nous présenterons une nouvelle méthode de calibrage d'une caméra plénoptique focalisée. Tout d'abord nous commencerons par une brève description du concept de la caméra plénoptique et nous développerons le modèle que nous avons utilisé pour cet étalonnage. Nous expliquerons également comment calculer des cartes de profondeur à partir des données brutes. Ensuite nous expliquerons en détail les différentes étapes du calibrage. Premièrement nous initialisons les paramètres intrinsèques de la caméra. Puis nous proposons une nouvelle modélisation des distorsions. En effet, nous considérons que le système présente une courbure de champ. Cette aberration optique se traduit par la formation de l'image le long d'une portion de sphère plutôt que sur un plan. Une fois ces paramètres définis, nous affinons leur valeur grâce un processus d'optimisation non linéaire.

Single-Lens Light Field Imaging: What Exactly is the Equivalent Camera Array?

John Restrepo, Lois Mignard-Debise, Ivo Ihrke (INRIA Bordeaux)

Résumé : In the past years, many optical designs for single-lens light field imaging have been proposed in the literature. Common wisdom holds that these light field cameras are in some sense equivalent to object space camera arrays. However, the different optical implementations make a comparison challenging and the extraction of the parameters associated with such an equivalent camera array difficult.

In this article we make the notion of an equivalent camera array (ECA) precise. In particular, we devise formulas and interpretations for all important practical parameters pertaining to such arrays, such as their:

These properties characterize an optical system to first-order and are therefore important proxies for the performance of the system. We develop a unifying model for three major types of light field camera implementations, mapping them to their first order description in terms of the equivalent camera array and its parameters. This way, different designs become comparable. We perform a comparative performance analysis, identifying the areas of parameter space that the different designs can cover. Finally, we investigate how the aberrations of the main optical system of a single-lens light field camera affect the virtual cameras of the ECA.

Caméra multi-vue basée sur 4 mini-lentilles : refocalisation et cartes de profondeur pour la vision industrielle

Cécile Riou, Bruno Colicchio, Jean-Philippe Lauffenburger, Christophe Cudel (MIPS — Université de Haute Alsace, Mulhouse)

Résumé : Cet exposé vise à présenter nos travaux autour d'une caméra multi-vues, pouvant être considérée comme une caméra light-field. Cette caméra se compose de 4 mini-objectifs placés devant un capteur CCD, et nous avons adopté une méthode de calibrage rapide, qui se base sur le concept de l'homographie variable, dont les principes ont été énoncés par Zhang et Greenspan. Dans un cadre de contrôle par vision, ces travaux nous permettent de définir le concept de ROI 3-D (Region Of Interest). En effet, les aspects métriques de la méthode de calibrage, permettent de calculer des images refocalisées sur un plan précis de la scène. Si on se place dans un cadre de vision industrielle, il devient donc possible de sélectionner, en fonction de sa hauteur, l'objet sur lequel on veut pouvoir effectuer des traitements tels que la lecture de code barre, la détection de caractère, mesures, etc.

Autour de ce même dispositif, nous avons également établi les bases d'un principe original pour créer des cartes de disparité n'utilisant pas de phases de mise en correspondance. Cette méthode s'appuie sur des différences entre des cartes de distances, calculées sur des images de contours. Si cette approche présente une alternative rapide et simple aux méthodes habituellement utilisées pour calculer des cartes de disparité, elle n'est cependant pas universelle, et est limitée pour le moment aux objets de formes simples. Néanmoins, elle permet de travailler en lumière naturelle, sans nécessiter la projection de motifs lumineux sur la scène. Notre dispositif se comporte alors en caméra de profondeur.

Date : 2015-11-18

Lieu : Télécom ParisTech - amphi Jade


Thèmes scientifiques :
B - Image et Vision

Inscriptions closes à cette réunion.

Accéder au compte-rendu de cette réunion.

(c) GdR 720 ISIS - CNRS - 2011-2015.