Vous êtes ici : Accueil » Réunions » Réunion

Identification

Identifiant: 
Mot de passe : 

Mot de passe oublié ?
Détails d'identification oubliés ?

Qualité d'expérience et services mobiles

Nous vous rappelons que, afin de garantir l'accès de tous les inscrits aux salles de réunion, l'inscription aux réunions est gratuite mais obligatoire.

Inscriptions closes à cette réunion.

Inscriptions

15 personnes membres du GdR ISIS, et 8 personnes non membres du GdR, sont inscrits à cette réunion.
Capacité de la salle : 60 personnes.

Instructions pour une demande de mission par le GdR ISIS

Le GdR ISIS prend en charge les déplacements des organisateurs des réunions et des orateurs. Le GdR prend aussi en charge les déplacements des participants aux réunions membres d'un laboratoire adhérent du GdR dans la limite d'un doctorant et d'un permanent par laboratoire académique et par réunion, ou d'une personne par adhérent du club des partenaires et par réunion.

La plus grande partie du budget du GdR ISIS est consacrée à la prise en charge de ces missions. Pour que le GdR puisse financer le plus grand nombre de réunions, les participants à ces réunions sont vivement incités à choisir les billets les moins chers. Seuls les billets de train ou d'avion en deuxième classe, non échangeables et non remboursables sont pris en charge. Le GdR se réserve le droit de refuser une demande de billet dont le prix excède la moyenne des prix couramment pratiqués pour le trajet de la mission.

Pour le transport et pour l'hébergement, vous êtes priés d'utiliser le portail SIMBAD du CNRS si vous en avez la possibilité. Cela est en particulier obligatoire si vous êtes membre d'une unité CNRS (UPR, UMR, UMI, URA, FRE). Les réservations d'hôtel sont possibles si la réunion dure plus d'une journée ou si le lieu d'habitation le justifie. Dans le cas où le laboratoire n'est pas une unité CNRS, merci d'envoyer votre demande de prise en charge de la mission à l'adresse DR01.SoutienUnites@cnrs.fr en précisant que la mission relève du GdR ISIS. Si vous utilisez votre véhicule personnel pour une distance supérieure à 300 kilomètres (aller+retour), le GdR ISIS ne rembourse pas vos frais de transport.

Les demandes de mission et les réservations sur le site SIMBAD doivent impérativement être effectuées au moins deux semaines avant la date de la mission.

Aucun remboursement de frais de transport ou d'hôtel avancés par l'agent ne peut plus être effectué au retour de la mission.

Annonce

Dans un avenir proche, les applications et les services mobiles devraient devenir la principale source de revenus des fournisseurs de contenus et des opérateurs. Cependant, l'ampleur de ce succès attendu dépend principalement de la capacité d'évaluer et d'optimiser efficacement la Qualité d'Expérience (QoE) de l'utilisateur final.

La QoE est définie par l'ITU-T comme : “overall acceptability of an application or service as perceived subjectively by the end-user”. La notion de QoE est donc un concept multidimensionnel comprenant à la fois des aspects objectifs et subjectifs et qui est soumis à plusieurs facteurs d'influence (IF). En général, ces facteurs sont liées à l'utilisateur, au système, au service, à l'application... Dans le cadre des services mobiles, ces facteurs peuvent inclure la mobilité, le transfert, le dispositif, le canal de transmission, la Qualité de service (QoS) du réseau, le contenu du signal, l'algorithme de compression, les attentes des utilisateurs et le contexte d'utilisation.

Selon une récente étude, l'ensemble du processus de gestion de la QoE peut être divisé en trois étapes : la modélisation de la QoE, les mesures de la QoE et l'optimisation de la QoE. L'étape de modélisation vise à modéliser la relation entre les facteurs d'influence mesurables et les estimations de la QoE. L'étape de mesures traite de l'acquisition de données relatives au réseau, à l'utilisateur, au terminal, au contexte etc. Enfin l'étape de contrôle de la QoE cherche à maximiser la satisfaction de l'utilisateur final tout en optimisant l'allocation des ressources du réseau.

Cette journée du GDR ISIS a donc pour but de faire le point sur les recherches, à toutes ces étapes, dans ce domaine très actuel de la Qualité d'expérience pour les services mobiles. Nous attendons vos contributions à la fois sur les aspects objectifs et subjectifs, entre autres, sur les thématiques suivantes :

Aussi, si vous souhaitez présenter vos travaux lors de cette journée, merci de soumettre un titre et un résumé au plus tard le vendredi 13 novembre 2015.

Programme

09h45 - 09h55 : Accueil
10h00 - 10h50 : "QuEEN - Quality of Experience Estimators in Networks." Frédéric Guyard, Orange.
10h55 - 11h30 : "Modélisation des interférences d'accès multiple dans un réseau de capteurs longue portée par géométrie aléatoire." Zhuocheng LI, OrangeLabs, Meylan & GIPSA-Lab, Grenoble.
11h35 - 12h10 : "Amélioration de la QoE dans un contexte réaliste de transmission d'images JPWL." Clency Perrine, XLIM, Université de Poitiers
12h15 - 13h45 : Pause déjeuner
13h50 - 14h40 : "Technologies Big Data et modèle prédictifs pour la QoS des réseaux." Philippe Dooze, Orange.
14h45 - 15h20 : "Étude de la qualité audiovisuelle pour les services de visioconférence sur les réseaux IP." Ines Saidi, CIFRE Orange.
15h25 - 16h00 : "QoE en Télémédecine." Christine Cavaro-Ménard, Université d'Angers.
16h05 - 16h45 : Discussion.

Résumés des contributions

1. QuEEN - Quality of Experience Estimators in Networks

Le projet Celtic QuEEN a pris fin début 2015. Le projet était architecturé autour de trois axes d'égale importance:

Ø Cadre formel de la QoE : définition des concepts nécessaires à une bonne appréhension de la QoE (terminologie, modélisation).

Ø Agent de mesure de la QoE : spécification et implémentation d'un agent de mesure de la QoE pour des services génériques

Ø Opportunités techniques et de business de la QoE : propositions de nouveaux outils, de nouveaux services, de nouveaux modèles de business basés sur la mesure de la QoE

Nous passerons en revue les principaux résultats du projet et les perspectives qu'ils ouvrent.

2. Modélisation des interférences d'accès multiple dans un réseau de capteurs longue portée par géométrie aléatoire

3. Amélioration de la QoE dans un contexte réaliste de transmission d'images JPWL

Nous proposons une stratégie de décodage visant à améliorer la qualité visuelle des images transmises sur un canal sans fil réaliste et fortement perturbé. Dans ce contexte, une métrique de qualité à références réduites basée sur la décomposition en ondelettes Quaternionique et les critères d'information est proposée. Les images à transmettre sont hiérarchisées par couche de qualité via le codeur JPEG 2000 Wireless. La chaîne de transmission MIMO-OFDM sur laquelle s'appuie ce travail offre de bonnes performances en termes de qualité de service mais elle montre certaines limites en termes de qualité d'expérience. L'utilisation des références réduites présentées dans notre travail et d'un classifieur permettant de sélectionner le nombre de couches du décodeur JPEG 2000 Wireless assure une meilleure reconstruction en termes de qualité visuelle.

4. . Technologies Big Data et modèle prédictif pour la QoS des réseaux

L'objectif est de présenter un modèle prédictif de QoS des services data mobiles capable d'estimer la qualité de service pour chaque utilisateur en quasi temps réel. Ce modèle prédictif sera basé sur l'agrégation d'un maximum de données ayant trait à la QoS. En effet, nous pensons que la QoS ne peut être estimée qu'au travers d'une vision de bout en bout des dfférents éléments y concourants (terminaux mobiles, réseaux de l'opérateurs, réseaux tiers (internet ou autres), plateforme hébergeant le service ). Nos récentes recherches nous ont par ailleurs appris qu'il était possible de récupérer certaines informations de contexte liées à l'utilisateur telles que, vitesse, indoor, outdoor, etc. Ces informations de contexte nous permettraient d'approcher un peu plus la notion de QoE telle que définie par le projet Européen QUEEN au travers de la couche contexte.

5. Étude de la qualité audiovisuelle pour les services de visioconférence sur les réseaux IP

Notre travail porte sur l'évaluation de la qualité multimédia pour les services de télécommunication audiovisuelle. Un test subjectif d'évaluation de la qualité a été mené sur des clips audiovisuels recueillis à l'aide d'une application de visioconférence sur PC connecté via un réseau IP local. Suite à ce test nous avons étudié l'impact des degradations réseau (retard, gigue, perte de paquets) sur la perception de la qualité, ainsi que l'effet de l'interaction de la qualité visuelle perçue et la qualité auditive perçue sur la qualité audiovisuelle globale. Nous avons également mis à jour les limites d'acceptabilit é de la synchronisation audio-vidéo dans un contenu multimédia. En outre, nous avons étudié la contribution de cette synchronisation sur la qualité audiovisuelle indépendamment et accompagnée par des dégradations réseau. Après l'analyse des résultats expérimentaux obtenus, nous avons proposé un modèle d'intégration pour estimer la qualité audiovisuelle en fonction des qualités visuelle et auditive séparées

6. QoE en Télémédecine

Grâce aux technologies de l'information et de la communication, la télémédecine d'optimiser les ressources médicales et de pallier l'absence d'ores de soins et/ou d'expertise dans certains territoires, tels les déserts médicaux. Les travaux qui seront présentés se focaliseront sur la téléassistance, c'est-à-dire lorsqu'un expert médical aide un confrère ou un opérateur à distance durant une intervention (chirurgicale ou paramédicale) nécessitant une forte expertise. Ces travaux s'inscrivent dans le projet TeleMediQual soutenu par l'Agence Spatiale Européenne (ESA). Dans ce cadre, la QoE s'avère (1) essentielle à évaluer afin d'optimiser la chaine de transmission en int égrant la notion d'utilisabilité pour une tâche donnée et (2) incontournable pour le développement de la télémédecine.

Date : 2015-11-26

Lieu : Télécom ParisTech - Amphi GRENAT


Thèmes scientifiques :
B - Image et Vision

Inscriptions closes à cette réunion.

(c) GdR 720 ISIS - CNRS - 2011-2015.