Vous êtes ici : Accueil » Kiosque » Annonce

Identification

Identifiant: 
Mot de passe : 

Mot de passe oublié ?
Détails d'identification oubliés ?

Annonce

11 mars 2017

[thèse CNES/Univ. Bourgogne] - Estimation de constantes physiologiques par photopléthysmographie sans contact


Catégorie : Doctorant


Estimation de constantes physiologiques par photopléthysmographie sans contact

Mots clés : Vision par ordinateur, traitement du signal et des images, ingénierie biomédicale

Contacts : Yannick Benezeth (yannick.benezeth@u-bourgogne.fr, julien.dubois@u-bourgogne.fr)

Thèse de 3 ans à Dijon (Univ. de Bourgogne) en partenariat avec le CNES https://goo.gl/oZUoc7

 

Ce projet ambitionne d’explorer les possibilités offertes par la photopléthysmographie sans contact pour le monitoring de constantes physiologiques à distance chez l'homme.

Il a été montré tout récemment qu’il était possible de mesurer le signal photopléthysmographique (PPG) en utilisant simplement la lumière ambiante comme source lumineuse et une simple caméra comme photorécepteur [1]. On parle alors de photopléthysmographie sans contact – ou remote photoplethysmography (rPPG). Ces travaux fondateurs ont permis à quelques équipes de recherche de proposer des techniques de traitement du signal et des images pour rendre plus robuste ces mesures. Même si les techniques de rPPG ne permettent pas d’avoir des détails aussi fins que l’ECG pourrait fournir, il semble évident qu’elles permettront dans un avenir très proche de surveiller des signaux vitaux comme le rythme cardiaque, le rythme respiratoire de manière très confortable pour les personnes mais aussi éventuellement sur des périodes de temps beaucoup plus longues.

Récemment, nous avons proposé une nouvelle méthode pour la photopléthysmographie sans contact basée, entre autres, sur une sélection très fine des régions d’intérêt sur lesquelles nous estimons le signal rPPG [2]. Ces travaux ont ouvert la voie à de nombreuses perspectives. En effet le signal rPPG, mesuré simplement par une caméra, caractérise très précisément le système cardiovasculaire. Chaque cycle cardiaque apparaît comme un pic dans le signal temporel, la forme et les variations du signal sont modulés par plusieurs paramètres physiologiques.

L’objectif de ce travail de thèse est donc d’explorer les possibilités offertes par la photopléthysmographie sans contact pour le monitoring de constantes physiologiques à distance chez l'homme. Nous étudierons par exemple les constantes physiologiques suivantes : l'élasticité des artères, l'indice de perfusion (ou PI – Perfusion Index), l'indice de variabilité pléthysmographique (ou PVI – Pleth Variability Index), la variabilité de la fréquence cardiaque (ou HRV – Heart Rate Variability) ou le temps de transit de l'onde de pouls (ou PTT – Pule Transit Time).

L’étudiant sélectionné sera intégré dans une équipe de recherche spécialisée dans le développement d'algorithmes de traitement d'image innovants et la mise en œuvre de systèmes matériels et logiciels à contraintes temporelles élevées. Le candidat devra avoir un Master ou un diplôme d’ingénieur en traitement d’images, mathématique appliquée, ingénierie biomédical ou informatique et de solides expériences en programmation.

Pour candidater, vous pouvez envoyer un email aux 2 adresses mail ci-dessus avec :

References :

[1] W. Verkruysse, L. O. Svaasand, J. S. Nelson, Remote plethysmographic imaging using ambient light, Optics express 16 (26) (2008) 21434-21445.

[2] S. Bobbia, Y. Benezeth, J. Dubois, Remote Photoplethysmography Based on Implicit Living Skin Tissue Segmentation, Best Paper Track5, IEEE International Conference on Pattern Recognition (ICPR), 2016.

 

Dans cette rubrique

(c) GdR 720 ISIS - CNRS - 2011-2015.