Vous êtes ici : Accueil » Kiosque » Annonce

Identification

Identifiant: 
Mot de passe : 

Mot de passe oublié ?
Détails d'identification oubliés ?

Annonce

9 juin 2017

Thèse CEA - CentraleSupélec : Forme d’onde FSK à bande latérale unique


Catégorie : Doctorant


Sujet de thèse entre CEA (Saclay) et CentraleSupélec (Lab. IETR, Rennes) : Formes d'onde FSK à bande latérale unique.

 

Contexte et sujet

La transmission de données numériques utilise une fréquence porteuse dont la phase, la fréquence ou l'amplitude sont modulées de façon à coder la suite de 0 et de 1 représentant l'information numérique. Le sujet d’étude de cette thèse concerne la modulation numérique de fréquence (FSK) dont les évolutions diverses ont donné naissance par exemple à la GMSK normalisée dans le GSM. Toutes les modulations de ce type ou utilisées jusqu’ici donnent un spectre en fréquence symétrique autour de la fréquence porteuse (Spectre à double bande latérale). La bande spectrale latérale supérieure et la bande spectrale inférieure contenant la même information, certaines applications utilisent alors un filtrage d’une bande latérale pour créer un spectre plus compact à Bande Latérale Unique (BLU). Mais jusqu’ici aucun type de modulation connu n’a été proposé capable de générer directement sans pré-filtrage un spectre à BLU. Un procédé de modulation breveté par le CEA (SSB-PSK, pour single Side band Phase Shift keying) propose une nouvelle forme d’onde, des lévitons de phase, originellement issue de travaux en physique quantique créant directement un spectre asymétrique à bande latérale unique (BLU ou SSB). Le sujet de la thèse consistera alors à étudier en détails les performances de cette modulation en se focalisant principalement au niveau du récepteur. Il s’agira alors de proposer en particulier des algorithmes de synchronisation et d’égalisation performants adaptés à cette nouvelle forme d’onde afin d’atteindre les performances optimales obtenues sur des canaux gaussiens. Une implantation sur plateforme de type USRP sur des canaux réels devra enfin valider les résultats de simulation.

Recrutement

La personne recrutée devra justifier de connaissances approfondies en communications numériques et traitement du signal (niveau M2) et d’un bon niveau en anglais. Des connaissances sur les systèmes de télécoms sera un plus. La thèse débutera à la rentrée universitaire 2017 (Octobre-Novembre 2017)

Localisation

La thèse s’effectuera dans le cadre d’une collaboration entre le CEA (Saclay) et CentraleSupélec (campus de Rennes, Laboratoire IETR, équipe SCEE). La personne recrutée travaillera à Rennes et des réunions de travail au CEA seront programmées régulièrement.

Contacts

Les candidatures (CV, lettre de motivation, recommandations, …) sont à envoyer à :

Dans cette rubrique

(c) GdR 720 ISIS - CNRS - 2011-2015.