Vous êtes ici : Accueil » Kiosque » Annonce

Identification

Identifiant: 
Mot de passe : 

Mot de passe oublié ?
Détails d'identification oubliés ?

Annonce

8 décembre 2017

Chaîne de vision bio-inspirée pour l'analyse de scène


Catégorie : Doctorant


Proposition de thèse en vision par ordinateur, appliquée aux systèmes embarqués.

 

Entreprise

Le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives (CEA) est un acteur majeur en matière de recherche, de développement et d’innovation. Cet organisme de recherche technologique intervient dans trois grands domaines : l'énergie, les technologies pour l'information et la santé et la défense. Reconnu comme un expert dans ses domaines de compétences, le CEA est pleinement inséré dans l'espace européen de la recherche et exerce une présence croissante au niveau international. Situé en île de France sud (Saclay), le Laboratoire d’Intégration des Systèmes et des Technologies (LIST) a notamment pour mission de contribuer au transfert de technologies et de favoriser l’innovation dans le domaine des systèmes embarqués. Au sein du LIST, le Laboratoire Adéquation Algorithme Architecture (L3A) est chargé de concevoir, de développer et de mettre en œuvre des solutions optimisées (surface, consommation, puissance de calcul) pour les systèmes embarqués.

La thèse

Les capacités de reconnaissance des systèmes de vision artificielle (caméra(s) et processeur(s)) restent très en deçà de celles atteintes par des systèmes biologiques (œil – cortex). Par ailleurs, les systèmes biologiques sont capables de traiter l’information en quelques millisecondes, ce qui reste hors de portée des systèmes électroniques bien que les capteurs d’images les mieux résolus soient loin d’atteindre la résolution des yeux humains (Quelques dizaines de millions de pixels contre plus d’une centaine de millions). L’ambition de cette thèse est de relever le défi par posé le vivant en explorant des architectures de capteurs intégrés bioinspirés. L’approche que nous retenons est basée trois hypothèses : d’une part la résolution des capteurs d’images biologiques n’est pas uniforme, la zone la mieux résolue (la fovéa) est dédiée à l’acquisition des zones d’intérêt de la scène ; d’autre part les prétraitements dès le capteur permettent de compresser l’information ; enfin, le traitement de l’information est dépendant du contexte de la scène et de connaissances préalables Ce sujet, exploratoire, vise à imaginer, dans le cadre de ces hypothèses, des solutions en rupture par rapport à l’état de l’art, pour doter des systèmes artificiels autonomes (drones de toutes natures (UAV, UGV,…), machines-outils, caméra intelligente) de capacité de perception de leur environnement de haut-niveau, tout en ne bénéficiant que de ressources limitées, propres aux systèmes embarqués. Le doctorant devra posséder de solides bases en traitement d’images et en architectures numériques.

Profil recherché

Pièces à fournir

Date de début : Octobre 2018

Contact

laurent.soulier@cea.fr

 

Dans cette rubrique

(c) GdR 720 ISIS - CNRS - 2011-2018.