Vous êtes ici : Accueil » Kiosque » Annonce

Identification

Identifiant: 
Mot de passe : 

Mot de passe oublié ?
Détails d'identification oubliés ?

Annonce

4 décembre 2018

IDENTIFICATION D'EMETTEURS EN SORTIE D'UN INTERCEPTEUR LARGE BANDE


Catégorie : Stagiaire


Le contexte est celui du contrôle du spectre mettant en jeu une interception temps-fréquence des signaux des émetteurs présents dans l'environnement de l'intercepteur.
Le problème est donc celui de la mise en œuvre de la détection/l'identification/goniométrie en sortie d’un intercepteur temps-fréquence. Un intercepteur temps-fréquence canalise le signal en sous-bande fréquentielle et découpe le signal en tranches temporelles régulières en sortie de chaque canal. Cela revient à découper le signal reçu en plusieurs cases temps-fréquence.
L'objectif des traitements en sortie d'un intercepteur est d'identifier et de séparer les émetteurs en déterminant par exemple leur bande passante et leur durée. Un émetteur peut ainsi occuper plusieurs cases temps-fréquence. Quand cela sera possible l'objectif est aussi de déterminer la direction d'arrivée de l'émetteur.

Personnes a contacter : Anne FERREOL (anne.ferreol@thalesgroup.com) ou Pierre THALY (pierre.thaly@thalesgroup.com)

Niveau : M2, Ecole d'ingénieur bac+5

Reference du stage sur le site THALES : R0044264

Lieu du stage : THALES - CRISTAL à Gennevilliers (92) au 4 avenue des Louvresses

Durée du stage : 5-6mois

Une méthode conventionnelle consiste à estimer la direction d'arrivée des émetteurs dans chaque case temps-fréquence et ensuite de déterminer sur un critère de direction d'arrivée les cases temps-fréquence associées à chacun des émetteurs. Cette technique a l’inconvénient d'être tributaire de la précision d'estimation des angles d'arrivée des émetteurs.
Dans ce stage on propose d'étudier d'autres approches se basant sur la présence parcimonieuse des émetteurs dans l'espace temps-fréquence pour, dans un premier temps, les séparer en identifiant leur énergie dans chacune des cases temps-fréquence, puis quand cela est possible d'estimer séparément leurs directions d'arrivées.
Dans le stage on étudiera la possibilité d'utiliser des algorithmes de séparation de source tel que JADE ou SOBI ou encore de mettre en œuvre des techniques d'optimisation exploitant la parcimonie d'un modèle (Le Hard Thresholding (IHT) avec la norme L0).
Dans ce stage il y a aussi la possibilité d'analyser des signaux réels issus d'un intercepteur.

Compétences:

* Les compétences demandées pour ce stage sont celles du traitement du signal et plus particulièrement du traitement d'antennes nécessitant des compétences en calcul matriciel. Le candidat devra savoir programmer en MATLAB.

*Les algorithmes de goniométrie (MUSIC) permettant d'estimer les angles d'arrivées des émetteurs

*L'anglais pour la lecture d'articles IEEE

Dans cette rubrique

(c) GdR 720 ISIS - CNRS - 2011-2018.