Vous êtes ici : Accueil » Kiosque » Annonce

Identification

Identifiant: 
Mot de passe : 

Mot de passe oublié ?
Détails d'identification oubliés ?

Annonce

13 mai 2019

Thèse Traitement du Signal & FPGA pour l'AIS : Ecole Navale et ENSTA Bretagne


Catégorie : Doctorant


 

Le candidat devra démontrer une appétence particulière pour le domaine du traitement du signal numérique.

Le projet est portée par la Chaire Cyber-Navale de l'Ecole Navale, en collaboration avec l'ENSTA Bretagne.


Le candidat doit présenter une nationalité française ou européenne.

Le financement est assuré en partie par la Région Bretagne.

Merci d'envoyer CV et lettre de motivation à MM Boudraa et Le Lann :

abdel.boudraa@ecole-navale.fr et jean-Christophe.le_lann@ensta-bretagne.fr

 

L'AIS est un système électronique coopératif mondial qui permet aux navires d'émettre des messages d'identification, de localisation, de route et de statut. C'est une obligation légale pour les navires de plus de 300 tonneaux et reste facultative dans les autres cas. Ces messages VHF, non cryptés, sont utilisés à des fins de contrôle et surveillance de la navigation. Toutefois, l'utilisation de l'AIS tend à s'étendre à d'autres activités : il permet ainsi de prévenir les collisions, ou d'en analyser les causes ; il permet de contrôler des mouvements de flottes entières, de navires isolés et potentiellement porteurs de danger. Il peut également se révéler
utile pour une nouvelle aide à la navigation ou lors d'opérations de secours.

De manière inévitable, le fonctionnement de l'AIS est devenu une cible privilégiée pour qui chercherait à contourner des lois en vigueur, à perturber ce trafic maritime, à masquer ou falsifier une identité, une route, un horaire de départ ou d'arrivée etc. On pense à différents cas : piraterie, navires transporteurs de matières illicites, jusqu'à des situations stratégiques étatiques, plus globales.

Il est désormais possible de modifier, pour qui le souhaiterait, l'identité d'un navire ami ou ennemi. Le cas d'un navire de pêche en situation frauduleuse (ex : zones Natura 2000) et
prenant l'identité d'un voilier de plaisance peut être cité : une analyse conjointe RADAR et AIS, réalisée par un centre de contrôle, ne permettrait pas de détecter une quelconque anomalie.

Le sujet de thèse présenté ici vise à développer un prototype de récepteur AIS "intelligent", capable de détecter des anomalies volontairement ou involontairement introduites dans les messages émis, et ce à différents niveaux.

Prototypé sur FPGA à l'aide d'outils de conception avancés, le récepteur décode les messages
AIS, mais apporte des informations auxiliaires sur les caractéristiques physiques du signal.
Ces caractéristiques véhiculent des informations propres aux transpondeurs eux-mêmes
--leurs signatures--, qu'il s'agit de tracer et faire remonter à l'utilisateur (contrôle étatique, surveillance des ports, voire commandant d'un navire, etc) afin d'augmenter la fiabilité et la finesse du flux d'information AIS dans sa globalité.

Dans cette rubrique

(c) GdR 720 ISIS - CNRS - 2011-2019.