Vous êtes ici : Accueil » Kiosque » Annonce

Identification

Identifiant: 
Mot de passe : 

Mot de passe oublié ?
Détails d'identification oubliés ?

Annonce

21 octobre 2019

PostDoc en électronique pour le traitement des signaux biomédicaux


Catégorie : Post-doctorant


 

Ce Post Doc est un poste dans un projet DGA MRIS proposé par trois centres de recherche : LabSTICC (UMR 6285), CHRU-Brest et HIA Brest.

 

Le PostDoc aura une durée de 2 ans à l’ENSTA Bretagne. Une prolongation d’un an ou plus pourra être possible. Le salaire net pour un(e) jeune docteur sera d’environ 1900€/mois, l’expérience dans le domaine pouvant éventuellement être prise en compte. Le candidat doit avoir des fortes connaissances en électronique/ électronique numérique et traitement de signal. Il doit savoir programmer sous python, Matlab ou C. Le dossier de candidature doit contenir :

·Une lettre de motivation

·Curriculum Vitae

·2 lettres de recommandation

 

Le candidat sélectionné travaillera principalement avec Pr. Ali Mansour (ENSTA Bretagne), Pr. Olivier Huet (CHRU) & Dr. Philippe Ariès (HIA – Brest):

 


Ali MANSOUR

ENSTA Bretagne

ali.mansour@ensta-bretagne.fr, mansour@ieee.org;

Web: ali.mansour.free.fr

Phone: +33 2 98 34 87 88

 

Olivier Huet

CHRU - Brest

olivier.huet@chu-brest.fr ;

 

 

 

 

Philippe Ariès

HIA – Brest

 

Philippe.aries@chu-brest.fr

 

La défaillance hémodynamique ou l’état de choc se définissent par une diminution du débit de perfusion des organes responsables d’une souffrance. En fonction de la durée ou de la gravité de cette défaillance, il existe un risque vital certain pour le patient. Que ce soit en préhospitalier ou à l’hôpital, Le traitement de cette défaillance est une urgence diagnostique et thérapeutique. Son retard de prise en charge est responsable d’une surmortalité. C’est l’une des défaillances d’organe les plus fréquemment rencontrées chez les patients présentant un syndrome hémorragique grave ou une infection sévère.

L’identification rapide des mécanismes en cause, de l’étiologie de l’état de choc et de sa sévérité permet de guider sa prise en charge thérapeutique optimale. L’état hémodynamique d’un patient peut varier dans le temps et nécessite donc de répéter la démarche diagnostique, afin d’aider le clinicien dans sa démarche diagnostique et son processus décisionnel.

 

L’enjeu actuel de notre projet réside dans le développement d’appareils de surveillance non invasifs. Dans le cadre de ce projet, le post-doctorant travaillera en relation étroite avec les médecins du CHRU et de l’HIA pour tout d’abord identifier et caractériser les signaux vitaux à surveiller. La deuxième phase du projet consistera à élaborer un système électronique de monitorage non invasif pour l’acquisition et le traitement des signaux ainsi identifiés. La troisième phase du projet consistera à perfectionner le système ainsi proposé et d’évaluer la faisabilité de son utilisation en pratique clinique avec des patients de réanimation.

Dans cette rubrique

(c) GdR 720 ISIS - CNRS - 2011-2020.