Vous êtes ici : Accueil » Kiosque » Annonce

Identification

Identifiant: 
Mot de passe : 

Mot de passe oublié ?
Détails d'identification oubliés ?

Annonce

2 décembre 2019

Extraction de statistiques de trajectoires d’enfants avec autisme pour l’aide au diagnostic


Catégorie : Stagiaire


Extraction de statistiques de trajectoires d’enfants avec autisme pour l’aide au diagnostic

Séverine Dubuisson, Djamal Merad

 

Informations administratives

Contexte de l’étude

L’ADOS (Autistim Diagnostic Observation Schedule) permet l’évaluation de la communication et de l’interaction sociale dans le but (ultérieur), couplé à d’autres tests, d’un diagnostic de l’autisme. Lors d’un ADOS (environ 40 minutes), un médecin, à l’aide de plusieurs objets et différents jeux va évaluer les capacités de l’enfant à communiquer, interagir, imaginer, … Après le test (filmé), l’évaluateur remplit une feuille permettant d’évaluer un ensemble de critères selon une certaine graduation (en général entre 0 et 3). Ce dernier processus prend beaucoup de temps et peut présenter des variations d’appréciations entre évaluateurs, aussi formés soient-il. Parmi les différents critère étudiés par les médecins, mais qui ne figurent pas forcément dans l’évaluation faite par l’ADOS, la manière dont l’enfant se déplace dans la salle où se déroule le test est un caractère indicateur de son niveau d’agitation, de stress ou d’associabilité.

Objectif du stage

Le but de ce stage est donc d’étudier les caractéristiques des trajectoires effectuées par des enfants autistes lors de tests ADOS. Pour cela, à partir de vidéos d’enfants lors de tests ADOS, il faudra :

-Extraire le squellette de l’enfant via des techniques usuelles qui existent sur le web (une recherche sur les techniques disponibles sera donc nécessaire). Il faudra donc, à chaque instant, être capable de mettre en correspondance le corps de l’enfant avec un squelette 2D ou 3D.

-Extraire automatiquement la trajectoire de l’enfant (on pourra suivre par exemple le joint « torse » du squelette).

-A partir de ces trajectoires, extraire des statistiques spatio-temporelles. Par exemple, on s’interessera à des trajectoires pathologiques (saccadées) ou encore à caractériser des pourcentages de temps où une trajectoire vérifie un certain critère. Les critères étudiés seront divers : l’étudiant devra être force de proposition et les médecins aideront dans la reflexion.

-En fonction de l’avancement, il pourra être envisagé, toujours à partir du squelette, d’étudier les mouvements des bras pour caractériser de la stéréotypie (mouvements répétitifs).

La validation des travaux se fera dans un premier temps sur des données synthétiques et simples pour tester et valider le modèle. Une évaluation quantitative poussée sera également faite sur des données réelles que les médecins mettront à disposition.

Une poursuite en thèse est possible avec financement disponible pour septembre 2020.

 

Contact : severine.dubuisson@lis-lab.fr

 

Dans cette rubrique

(c) GdR 720 ISIS - CNRS - 2011-2020.