Vous êtes ici : Accueil » Thèmes » Thème B » Vision, géométrie 3D, mouvement

Identification

Identifiant: 
Mot de passe : 

Mot de passe oublié ?
Détails d'identification oubliés ?

Axe 2 : Vision, géométrie 3D, mouvement

DSA : Cédric Demonceaux (LE2I, UMR 6306, Université de Bourgogne)

Cet axe s’intéresse à l’analyse de scènes statiques ou en mouvement, à partir d’imagerie optique conventionnelle, issue le plus souvent de la photographie numérique, de caméras vidéo, ou de séquences de films de cinéma. Les scènes étudiées comportent toutes les difficultés liées aux images naturelles, notamment en termes de photométrie (illumination complexe, matériaux de réflectance inconnue), de géométrie (objets articulés ou déformables, systèmes optiques complexes), et de visibilité (occultations partielles, transparences). Les objectifs des méthodes déployées s’expriment le plus souvent en termes de temps d’exécution (par exemple à cadence vidéo pour la localisation à partir d’images, le suivi ou la reconnaissance d’actions), de précision (par exemple par comparaison d’une reconstruction 3D avec une vérité terrain), ou sur d’autres critères comme la qualité subjective du rendu pour les méthodes de rendu photo-réaliste à partir d’images (voir action PEQP de l’axe 4). Ces méthodes, que l’on regroupe traditionnellement sous l’appellation "vision par ordinateur", ont subi ces dernières années des mutations importantes qui ont nécessité d’intégrer des techniques aussi variées que le calcul intensif et distribué, le traitement de masses de données, la synthèse d’images photo-réalistes, la manipulation d’objets de géométrie complexe, ou l’apprentissage, qui sont traitées au sein du GdR ISIS, ou dans d’autres GdR (IG, Vision).

Les actions spécifiques continues dans l’axe vision, géométrie 3D, mouvement s’intéressent à la localisation robuste et souvent temps-réel d’objets observés par une ou plusieurs caméras, et éventuellement des caméras elles-mêmes ; à la modélisation de scènes 3D complexes à partir d’une caméra en mouvement ou plus généralement à partir de plusieurs points de vue, en restant ouvert aux nombreux champs thématiques connexes ; mais aussi au mouvement humain sous toutes ses formes, étudié à différents degrés de complexité (détection des parties du corps, description géométrique du mouvement, reconnaissance d’actions et langage du mouvement, description et évolution du comportement à partir des actions). Il s’agit des trois actions suivantes :

Ces actions sont notamment développées sous forme de journées thématiques ou de sessions spéciales dans les congrès nationaux du domaine (principalement RFIA et ORASIS).

Dans cette rubrique

(c) GdR 720 ISIS - CNRS - 2011-2015.