Annonce

Les commentaires sont clos.

Ingénieur DevOps pour plate-forme SaaS F/H

23 Mars 2022


Catégorie : Ingénieur


 

INGÉNIEUR EN DÉVELOPPEMENT LOGICIEL PLATE-FORME SaaS F/H

UNIVERSITE DE BORDEAUX

Talence – 33

 

1 CDD de 12 mois

Salaire : 30 k€ brut annuel

Prise de poste : Dès que possible

Expérience dans le poste : Tous niveaux d'expérience acceptés

Statut du poste : Cadre du secteur public / Armées

Zone de déplacement : Pas de déplacement

Secteur d’activité du poste : Enseignement supérieur

 

Mots clef : Développement, Micro-service, DevOps, administration système

Laboratoire : LaBRI UMR 5800, Université Bordeaux, Talence – France

Superviseurs :

Partenaires :

  • •Espagne, Université Polytechnique de Valence (J. V. Manjon)
  • •CHU de Bordeaux

Descriptif du poste

Le LaBRI a récemment développé une nouvelle plateforme web volBrain (volbrain.upv.es) entièrement «open access» pour la recherche en imagerie médicale. Cette plateforme (SaaS) propose une interface simple et intuitive pour l’analyse automatique des images cérébrales. Elle compte plus de 5000 utilisateurs et a déjà traité 300.000 IRM. Ainsi, l'équipe de recherche en charge du projet poursuit actuellement cet effort en étendant cette plateforme à une architecture scalable, une nouvelle architecture qui permettra de gérer plusieurs sites de calcul en Europe.

Dans ce contexte, le LaBRI recrute un Ingénieur de recherche qui sera en charge de finir le développement et de la mise en place de la nouvelle plateforme logicielle.

 

Descriptif des missions :

  • ·Finir la nouvelle architecture de la plate-forme
(php, java, linux)
  • ·Développer les micro-services manquants 

  • ·Automatiser la configuration des serveurs 

  • ·Proposer une chaine de développement opérationnel 

  • ·Déployer et gérer les aspects multi-sites France / Espagne (réplication et cohérence des données, glusterfs)
  • ·Finir la mise en place une chaîne de DevOps intégrant notamment Docker swarm, Docker compose, etc.
  • ·Développer des composants pour la plate-forme dont l’architecture micro- services est composée de Python, Php, JavaScript, Shell.

Profil recherché

Diplôme(s) exigé(s) et/ou niveau de qualification :

Diplôme d'Ingénieur avec spécialisation en informatique

Savoirs :

Maîtriser les concepts et architectures du système d'information et de communication

Génie logiciel (connaissances approfondies)

Savoir-faire :

Maîtriser l'administration système et les langages de programmation (Python, Php, JavaScript, Shell, Docker)

Savoir évaluer une solution informatique

Maîtriser l’anglais, y compris technique, dans le cadre d'une collaboration internationale (niveau B2 minimum)

Savoir-être :

Faire preuve de sens de l'organisation, de l’autonomie et de capacité de décision

 

Entreprise

L’université de Bordeaux cultive depuis 575 ans les valeurs universelles qui ont forgé sa réputation : humanisme, exigence, créativité et diversité. L’école des savoirs encyclopédiques a évolué au fil du temps en une université pluridisciplinaire. Elle a su s’adapter à son environnement et se réinventer pour devenir une référence de l’enseignement supérieur et de la recherche.

Le LaBRI est une unité de recherche associée au CNRS (UMR 5800), à l'Université de Bordeaux et à Bordeaux INP. Depuis 2002, il est partenaire de l'Inria. Ses effectifs se sont accrus de façon importante ces dernières années. En fevrier 2022, il réunit près de 310 personnes, dont 107 enseignants chercheurs (Université de Bordeaux, Bordeaux INP), 47 chercheurs (CNRS, Inria), 20 personnels administratifs et techniques (Université de Bordeaux, Bordeaux INP, CNRS, Inria) et plus de 100 doctorants,post-doctorants et ingénieurs contractuels .

Les missions du LaBRI s'articulent autour de trois axes principaux : recherche (théorique, appliquée), valorisation - transfert de technologie et formation. Le soutien du Conseil Régional d'Aquitaine à travers l'extension du bâtiment, des équipements et des bourses de thèse et post-doctorants, a été une des briques essentielles du développement du LaBRI.

Si l’imagerie médicale fait aujourd’hui partie intégrante de la pratique clinique, l’analyse quantitative de images produites est un problème majeur. La masse de données générée augmente tous les jours alors que l’analyse manuelle des images médicales est longue et fastidieuse. À l’heure du « BigData » et du « Cloud Computing », il est important de proposer des méthodes robustes et précises permettant d’extraire automatiquement l’information utile des images médicales et de les rendre disponibles à tout le monde.