Annonce

Les commentaires sont clos.

Identification d'émetteurs radioélectriques : application à la guerre électronique

16 Janvier 2023


Catégorie : Stagiaire


Contact : jj.szkolnik@hotmail.fr

 

L’identification robuste des émetteurs radioélectriques sur un théâtre d’opération est une préoccupation constante tant pour le recueil d’information que pour la sécurité de nos propres liaisons, une solution consiste à mesurer les stabilités en fréquence des oscillateurs des émetteurs.

Les instabilités de fréquence et de phase peuvent être caractérisées par des processus aléatoires représentés classiquement sous forme statistique indifféremment dans les domaines temporel et/ou fréquentiel (transformée de Fourier). Dans le domaine fréquentiel l’instabilité de fréquence peut être définie par plusieurs densités spectrales unilatérales à loi de puissance. Dans la pratique, on a observé que pour de nombreux oscillateurs, les fluctuations aléatoires résultent en fait de la somme de cinq processus de bruits indépendants identifiés et caractérisés. En réalité 2 ou 3 processus de bruit suffisent à décrire les fluctuations de fréquence aléatoires d’un oscillateur, les autres peuvent être négligés.

Il s’avère que les coefficients des processus aléatoires peuvent être déterminés à partir des courbes log-log d’une variance (Allan ou autre) obtenues en faisant varier le temps d’intégration. C’est cette propriété que nous désirons utiliser dans ce projet afin d’essayer de caractériser les émetteurs (oscillateur) en fonction de la valeur des coefficients de chacune des densités spectrales des processus de bruit, ce qui revient à dire caractériser les émetteurs en fonction de la contribution respective de chacun des types de bruit parmi les 5 évoqués. La faisabilité n’est pas forcément acquise.

Le stagiaire, dans les grandes lignes, sera donc amené à effectuer :

  • Une étude bibliographique de la variance multi-échantillons
  • Des simulations de calcul de variance idéalement à l’aide d’un plan d’expérience
  • Déterminer un algorithme automatique de calcul des contributions respectives des sources de bruit à partir de signaux synthétiques (réalité terrain connue)
  • Valider l’algorithme et déterminer ses limites
  • Valider la capacité à identifier des émetteurs à l’aide d’un scénario réel mis au point à l’Ecole Navale
  • Rédiger un rapport technique éventuellement sous jupyter pour l’Ecole Navale