Annonce

Les commentaires sont clos.

Localisation de source avec un réseau d’antennes directives

17 Janvier 2023


Catégorie : Stagiaire


Le stage s’effectuera au sein de l’équipe de recherche SEACom sur le site de Nantes et sera co-encadré par H. Gazzah et P.-J Bouvet. Le stage s’inscrit dans le cadre du Groupement d’Intérêt Scientifique (GIS) CORMORANT financé par Thales DMS.

 

Description du stage

Ce stage a pour but d’étudier la faisabilité d’un système de localisation formé de deux capteurs directifs, et sa capacite à localiser les sources dans toutes les directions possibles. Il vise à vérifier par simulations, puis par essais pratiques, les performances théoriques d’un tel système, exprimé jusque-là en termes de bornes théoriques. L’intérêt de cette solution est de réduire le coût, le poids et la complexité d’un système de localisation en vue de son intégration dans une plateforme mobile (drones) ou dans des produits de consommation (voitures autonomes).

Dans une première étape, le stagiaire se familiarisera avec le problème de l’estimation de la direction d’arrivée d’une source émettrice distante à partir des mesures de champs collectées par un réseau de capteurs. En particulier, il prendra conscience du problème que pose l’utilisation des capteurs omnidirectionnels, notamment lorsqu’ils sont déployés selon une configuration linéaire, la plus courante. Ensuite, le stagiaire étudiera la solution proposée consistant en deux capteurs directifs judicieusement orientés, qui a le potentiel d’assurer une localisation précise dans toutes les directions possibles.

Dans une deuxième étape, le stagiaire prendra en charge un capteur particulier avec une réponse directive donnée. Il choisira dans la littérature deux algorithmes de goniométrie particuliers, en étudiant la possibilité de simplifier les algorithmes en profitant de la taille minimaliste des matrices (de données) manipulées, notamment pour simplifier les décompositions matricielles. Il développera une chaine de simulation Matlab, conduira des tests exhaustifs et reportera les performances du système.

Dans une troisième étape, le stagiaire étudiera le diagramme de rayonnement de ce dispositif, et ce pour toutes les directions possibles. Le but est de vérifier un effet positif escompté de l’utilisation des capteurs directifs et démontrer leur intérêt pour la transmission/réception des signaux.

Dans une quatrième étape, le stagiaire entreprendra de vérifier les résultats des simulations par des tests réels en laboratoire avec implémentation du système proposé.

Des réunions d’avancement et des présentations avec le financeur Thales DMS seront à prévoir.

Profil
Elève ingénieur niveau M2
Compétences techniques en traitement du signal
Langage de programmation Matlab
Gout pour l’expérimentation en laboratoire

Informations administratives
Gratification de 570-600 euros mensuel
Début de stage : Mars-Avril 2023
Fin du stage : Fin septembre 2023
Lieu du stage : 33Q Avenue du Champ de Manœuvres 44470 Carquefou

Pour postuler
CV complet à adresser à :
houssem.gazzah@isen-ouest.yncrea.fr
Pierre-jean.bouvet@isen-ouest.yncrea.fr

Description de l’entité d’accueil
Yncréa Ouest est un Établissement d’Enseignement Supérieur Privé d’Intérêt Général (EESPIG) sous contrat avec le Ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche. L’établissement est membre d’Yncréa, premier pôle privé associatif d’écoles d’ingénieurs en France. Yncréa Ouest gère l’école d’ingénieurs ISEN Yncréa Ouest, implantée sur les villes de Brest, Caen, Nantes et de Rennes. L’école forme des élèves ingénieurs dans les technologies du numérique et notamment les systèmes numériques embarqués, la robotique, l’énergie, les objets connectés (IoT), l’intelligence artificielle, le big data, l’environnement, le développement durable, les technologies marines et la cybersécurité. Au sein d’Yncréa Ouest, le laboratoire L@bISEN (https://isen-nantes.fr/recherche ) concentre ses activités autour d’un projet commun de recherche tourné vers les systèmes autonomes et intelligents. Ce projet est constitué de trois lignes de force : les réseaux de capteurs, le traitement des données et lessmart grids. Le laboratoire compte à ce jour 126 personnes dont 55 enseignants-chercheurs, dont 7 HDR, répartis sur les 4 sites d’Yncréa Ouest. Le L@bISEN a été évalué par le Hcéres en 2021 (vague B).