Réunion

Les commentaires sont clos.

Stockage de données numériques dans de l'ADN synthétique - Grandes avancées et défis à relever

Date : 9-02-2023
Lieu : Paris (le lieu sera précisé courant janvier)

Thèmes scientifiques :
  • D - Télécommunications : compression, protection, transmission

Nous vous rappelons que, afin de garantir l'accès de tous les inscrits aux salles de réunion, l'inscription aux réunions est gratuite mais obligatoire.


S'inscrire à la réunion.

Inscriptions

6 personnes membres du GdR ISIS, et 5 personnes non membres du GdR, sont inscrits à cette réunion.

Capacité de la salle : 60 personnes.

Annonce

Date : 09 Février 2023

Horaires : 10h00-17h30

Lieu : Paris (le lieu sera précisé courant janvier)

Organisateurs : Marc Antonini (I3S CNRS UCA), Elsa Dupraz (IMT-Atlantique), Dominique Lavenier (IRISA)

Titre : Stockage de données numériques dans de l'ADN synthétique - Grandes avancées et défis à relever

Annonce

L'explosion des données est l'un des plus grands défis de l'évolution numérique. La demande de stockage augmente à un rythme tel qu'elle ne peut rivaliser avec les capacités réelles des appareils. Selon les prévisions, l'univers numérique devrait atteindre plus de 180 zettaoctets d'ici 2025, tandis que 80 % des données sont rarement consultées (données "froides"), mais méritent d'être archivées à long terme pour mémoire de l'humanité (photographies, films, code informatique, connaissances scientifiques, etc.). Dans le même temps, les dispositifs de stockage classiques ont une durée de vie limitée à 10 ou 20 ans et doivent être fréquemment remplacés pour garantir la fiabilité des données, un processus coûteux en termes d'argent et d'énergie. Des études récentes ont montré qu'en raison de ses propriétés biologiques, l'ADN est un candidat très prometteur pour l'archivage à long terme de données numériques "froides" pendant des siècles. Le stockage de données sous la forme de molécules d'ADN nécessite de coder les informations dans un flux quaternaire composé des symboles A, C, T et G (les fameux nucléotides), tout en respectant des contraintes strictes liées aux processus biochimiques associés. De plus, ce support de stockage introduit des erreurs non conventionnelles de types insertions et deletions que les méthodes classiques de correction d'erreurs ne savent pas traiter. Des travaux pionniers ont d?ores et déjà proposé différents algorithmes pour le codage et la protection des données stockées dans de l'ADN, laissant cependant encore la place à de nombreux défis à relever.

L'objectif de cette journée est de faire le point sur les avancées technologiques et les grands défis à relever dans ce domaine du stockage moléculaire, en mettant en avant les problématiques liées au traitement du signal et des images ainsi que de la théorie des codes correcteurs et du codage source/canal conjoint. La journée débutera par deux tutoriels d'introduction au sujet, avant de se poursuivre par des exposés plus techniques sur les sujets précédents.

Appel à communications

Le programme inclura des communications pour lesquelles un appel à contributions est lancé. Si vous souhaitez présenter vos travaux, merci d'envoyer vos propositions le 20 janvier 2023 au plus tard (titre, auteurs, affiliation, un résumé de 5-10 lignes) aux organisateurs :

M. Antonini (am@i3s.unice.fr), E. Dupraz (elsa.dupraz@imt-atlantique.fr), D. Lavenier (lavenier@irisa.fr).

Programme prévisionnel :

  • Dominique Lavenier (IRISA) - Tutoriel : DNA storage overview
  • Anthony Genot (LIMMS) - Tutoriel : Overview of DNA synthesis
  • Marc Antonini (I3S) - Le PEPR MoleculArXiv
  • Belaïd Hamoum (IMT-Atlantique) - An accurate channel Model with memory for DNA data storage
  • Xavier Pic (I3S) - Codage d?image restreint et robuste pour le stockage moléculaire
  • Raja Appuswamy (Eurecom) - Scaling DNA storage using motifs as building blocks